Faire ses graines de navets / raves (Brassicacées)

Nombre de porte-graines minimal : 20 à 30

Modes de fécondation et sélection

Ces plantes font partie des bisannuelles, c’est-à-dire qu’elles constituent leurs réserves durant une saison pour monter à graines l’année suivante. Il faut donc deux ans pour faire des graines de navets. Les deux principaux problèmes dans notre région froide sont l’hivernage et les rats taupiers ! Il faut donc souvent les arracher et les mettre en cave l’hiver ou les mettre dans une crouzade protégée des rongeurs.

Sélection et conservation des portes graines

En fin de saison, comme pour ceux de consommation, arracher les navets, les gratter légèrement et les laisser sécher 2 heures au soleil puis les rentrer. Attention lorsqu’on coupe les fanes, couper 2 cm au-dessus du collet. Le travail de sélection commence souvent là en choisissant des racines présentant les caractéristiques de la variété, sans nécroses noires ou attaques d’insectes puis on les place dans un carton en faisant un lit de navets, une couche de journal, un autre lit de navets et ainsi de suite. On referme ensuite le carton et on le place à la cave.

On peut aussi les mettre dans du sable ni trop humide ni trop sec. En effet, si c’est trop sec, le sable pompe l’humidité et s’il est trop humide, les navets risquent de redémarrer, surtout dans une cave chaude. Attention aussi à ne pas faire toucher les navets entre eux : s’il y en a un qui pourrit, il ne contaminera pas les autres.
Au mois de février, si on a des navets ramollis, on les garde pour la soupe et on laisse les autres pour les porte-graines.

Autre possibilité pour la conservation hivernale : Le silo ou la crouzade

Comme système de conservation, le silo est un bon moyen : les légumes se conservent vraiment très bien et longtemps. Faire un trou dans le sol, mettre un lit de paille, puis un grillage à maille fine, puis les légumes de garde (carottes, pommes de terre, panais.navets…) bien ressuyés.

Remettre ensuite le grillage, une bonne couche de paille et enfin une couche de terre. Ne pas oublier de faire une cheminée pour l’aération avec un fagot bien serré avec des sarments de vigne, de noisetier, d’osier, de paille ou de fougère.

Pour lire la suite, télécharger la fiche protocole en cliquant sur le bouton de téléchargement.

Vidéo extraite de ” semences buissonnières ” de Longo Maï (vidéos libres de droits à condition de ne pas en faire le commerce).