Faire ses semences de concombres

Nombre de porte-graines minimal : 6 à 12

Modes de fécondation et sélection

Le concombre est une plante allogame entomophile c’est à dire que toutes les variétés de concombres se croisent entre elles et ce sont les insectes qui pollinisent. Mais, contrairement aux courges il est très difficile de les féconder manuellement car les fleurs sont petites et le taux d’échec est très important.
Il faut donc avoir une seule variété de concombres dans nos jardins avec une distance d’isolement des autres jardins ! (environ 500 m à 1 km selon les barrières naturelles comme une haie par exemple)

Les concombres ne se croisent ni avec les melons, ni avec les pastèques ni avec les courges.

En revanche, le cornichon fait partie du type concombre donc il se croise avec tous types de concombres.

Les concombres n’aiment pas être repiqués et on ne gagne rien en temps à le faire.

Pour une bonne diversité génétique, il faut au moins 6, voire 12 plants d’une même variété. On conservera les fruits des plants les plus vigoureux et en bonne santé, on éliminera les plants malades.

Récolte des graines

Pour les concombres, comme les courgettes, il faut les laisser mûrir jusqu’à ce qu’ils soient bien jaunes, la chair ligneuse, le fruit caverneux. La graine se détachera facilement.

Pour lire la suite, télécharger la fiche protocole en cliquant sur le bouton de téléchargement