Coup de cœur

Le très étonnant moro-sphinx

Connu aussi sous le nom de sphinx-colibri ou sphinx du caille-lait, le moro-sphinx ne cesse de cumuler les exploits et de ne rien faire comme les autres :

– Classifié parmi les papillons de nuit, il a des habitudes diurnes.
– As du vol stationnaire tandis qu’il butine – ce qui le fait comparer au colibri -, les plus modernes diront qu’il a quelque chose qui tient du drone miniature (en plus organique).
– Pour opérer ce vol stationnaire, il s’offre 75 battements d’ailes par SECONDE.
Il butine donc beaucoup, et presque en permanence, pour compenser cette importante dépense énergétique. On l’a d’ailleurs vu butiner autant à la limite des névés à 2500 mètres d’altitude que sur les balcons des grand’villes.
– D’un vol extrêmement rapide, il peut pousser des pointes jusqu’à 55 km/h.
– C’est un grand migrateur qui peut parcourir 3000 km entre Europe et Afrique du Nord. Quoique avec le réchauffement climatique, il se risque un peu plus souvent à hiberner par ici.
– C’est le gaillet que le moro-sphinx affectionne surtout comme plante-hôte. La femelle y pose UN œuf par plant (sinon ce serait trop facile) et fait le tour des gaillets tranquillement (quoique vu sa vélocité…) pour déposer ses quelques centaines d’oeufs.
– Sa longévité peut aller au-delà de deux ans.

Notons que deux autres sphinx partagent peu ou prou le même modus vivendi ; mais on les voit beaucoup moins fréquemment. Il s’agit du sphinx gazé ou du chèvrefeuille (sa plante-hôte) et du sphinx-bourdon > qui justement tient un peu des deux à la fois de par ses rondeurs velues.
Le sphinx gazé ayant la particularité d’avoir des ailes transparentes avec une bordure rouge.

Comme tous les butineurs, les moro-sphinx n’ont rien à faire du bipède. Seules les fleurs les intéressent. Et ils se savent si rapides qu’ils nous laissent sans crainte les observer de près.
D’ailleurs, lancez-vous le défi d’en faire une bonne photo. Pas évident…

Chez nous, on les voit bien sûr butiner le Buddleia (très justement surnommé « arbre à papillons ») ; mais aussi la Verveine de Buenos Aires et la Valériane > pour laquelle ils semblent avoir une affection particulière. Ça tombe bien car un petit massif fleurit pour eux pendant près de deux mois.

Belles occasions de tout arrêter et de se laisser émerveiller avec reconnaissance par cette fabuleuse Nature qui nous entoure.

Soupe de chou Kale

Soupe de chou Kale

Soupe de chou Kale Ingrédients - 400 g de chou kale sans les côtes - 1 gousse d'ail - 1 oignon - 1 L de bouillon de légumes ou volaille - 20 cl de crème - Sel, poivre, huile d'olive Accompagnement  Chips de chou kale enduire les feuilles d'un mélange eau, moutarde,...

lire plus
Verrines de petits pois à la menthe

Verrines de petits pois à la menthe

Verrines de petits pois à la menthe Ingrédients Pour environ 8 verrines : – 1 kg de petits pois – 50 cl de crème liquide – Quelques feuilles de menthe – Sel et poivre Préparation Faire cuire les petits pois (garder un peu d’eau de cuisson) Mixer les petits pois avec...

lire plus
Graines de potimarron grillées

Graines de potimarron grillées

Graines de potimarron grillées Le potimarron Red Kuri Il appartient à la grande famille des courges, plus précisément à l'espèce cucurbitacée maxima. Une fois tout risque de gelée écarté on peut l’ installer au potager, mais attention ses longues tiges peuvent...

lire plus
Tourte sucrée de blettes

Tourte sucrée de blettes

Recette de Cristel, adhérente de Grainaille   Ingrédients Pâte : 500g de farine, 200g de beurre, 150g de sucre, 2 œufs, 1 pincée de sel, eau. Garniture :1 kg de feuilles de blette, 50g de parmesan râpé, 2 œufs, 6 pommes rainettes, 50g de raisins de Corinthe (mis...

lire plus
Velouté de Panais

Velouté de Panais

Recette de Karine, adhérente de Grainaille Ingrédients 2 beaux panais brossés et non épluchés 1 oignon Crème Huile d’olive ou beurre Sel et poivre Herbes Préparation 30 minutes Eplucher et couper l’oignon puis le faire revenir dans l’huile. Détailler les panais en...

lire plus
La panais

La panais

LE PANAIS (famille des apiacées, anciennement ombellifères– nom latin Pastinaca Sativa) Plante potagère bisannuelle cultivée pour sa racine pivotante conique, charnue, aromatique et nourrissante. Rustique, le panais prospère sous les climats doux dans une terre...

lire plus
Rave de Haute-Loire

Rave de Haute-Loire

Rave de Haute-Loire La rave de haute-Loire est de taille moyenne et de forme plate à collet vert. Son goût fin de navet  lui permet d'être cuisinée à la poêle finement coupée en rondelles ou râpée avec un filet d'huile et un peu de sel. Légèrement grillée, c'est un...

lire plus
Le trieur Marot

Le trieur Marot

Le trieur Marot Un nouveau venu à la maison des semences Monsieur Didier Hansmetzger, Maire de Blassac nous a fait don d'un Trieur Marot qui était au préalable un bien de section. La mairie souhaitait qu'il soit cédé à une association pour être à nouveau utilisé ou...

lire plus
Le Festival Alimenterre

Le Festival Alimenterre

Le Festival Alimenterre ne s'est pas interrompu avec le confinement, il s'est seulement adapté. FNE43 REN et Anis Etoilé ont mutualisés leurs énergies pour proposer des séances en ligne (projection + débat). L'accés à celles-ci est particulièrement facile. Ci-dessous...

lire plus
Laitue d’hiver

Laitue d’hiver

Rougette de Montpellier Une laitue d’hiver se sème d’août à octobre et se récolte de janvier à avril. Elle a la caractéristique de résister tout particulièrement au froid de l’hiver. Rougette de Montpellier est une très ancienne variété qui produit une petite pomme...

lire plus